Nous avons cherché une diversification de notre élevage et le choix s’est tout naturellement porté sur les ânes. Nous avons été vite séduits par la race des Ânes des Pyrénées pour leur rusticité, leur pied sûr, leur calme et leur dévouement au travail.
En 2005, nous avons débuté notre cheptel avec trois jeunes ânesses pleins papiers, que nous sommes allés chercher dans le Gers :
Pitchoune de Castel,
Pyrène de Castelnau et
Quinoa de Castelnau.

Nous avons dû réviser nos grands principes d'éducation des équidés et nos ânesses nous ont forcés à nous remettre en question. Nous les avons débourrées pour être montées ou bâtées et pendant plusieurs années, nous avons proposé des balades gourmandes aux touristes et visiteurs. Depuis 2007, ces mères ont donné naissance à d'autres petits de cette belle race des APY. Nous avons ainsi gardé Azalée du Trioulou, Elixir du Trioulou et Florilège du Trioulou dans notre cheptel.